Souriez, c’est la rentrée!

Chaque automne, les thèmes sur la rentrée et des conseils pour bien effectuer nos retours au travail et à l’école pullulent dans les médias. Il y a tellement de “rentrées” que j’angoisse à l’idée de rater quelque chose et l’envie de sortir me sourit à pleines dents.  La rentrée en beauté de A à Z ! lisais-je dernièrement dans un magazine que j’affectionne pour ses articles sur l’art de vivre. Vivre, c’est aussi ralentir pour mieux rebondir. Hum… si je me creuse la tête, je pourrais trouver une rentrée pour toutes les lettres de l’alphabet : la rentrée Automobile, Culturelle, Discours de la rentrée, des Émissions, à la Fac, à la Garderie, de l’Humour, Littéraire, à la Maternelle, des Nouveautés, Politique, sur les Podiums, Quizz de la rentrée, au Secondaire, Trousse de la rentrée…. même au Zoo!

Je me souviens qu’à la veille du retour en classe primaire de mes enfants, je recouvrais leurs livres, calculant la quantité nécessaire pour chacun d’eux, repliant soigneusement les coins pour bien les protéger et les fixer avec du ruban gommé. Ah oui! Je souriais avec béatitude en respirant l’odeur du papier kraft, en imaginant mes bambins ouvrir leurs manuels, en être fier. Ensuite, le courant du plastique transparent est arrivé. Il fallait que les élèves puissent repérer le titre du bouquin sans tourner la couverture. Du coup, ma tâche pour les couvrir se compliquait quand la pellicule plastifiée glissait dans tous les sens pendant l’opération transformée en casse-tête. Puis est venu un temps où lors de chaque rentrée s’ajoutait une obligation supplémentaire. La fièvre des nouveautés avait enflammé mes enfants avec le désir pour le dernier cri en matière d’espadrille, de sac à dos, de crayon, de casquette… Ensuite, l’école y allait aussi avec ses demandes, de nouveaux standards: la fameuse LISTE scolaire. Quand tous les parents se ruaient dans les “Bureau en Gros” et les librairies en même temps pour honorer cette liste, il y avait des ruptures de stock! La notion d’équivalence dans le choix d’un autre article était devenue obsolète et le jugement des parents fondait sous la masse de stress. Ce fut une période durant laquelle je souriais un peu moins. Les regards des mères que je croisais durant les emplettes scolaires avaient aussi perdu leur étincelle.

Avec le recul, je me dis que j’aurais dû prendre les choses avec un grain de sel. Ah! Je n’ai aucun conseil à donner si ce n’est de ne pas oublier de sortir même si c’est la rentrée! Sortez, jouez et respirez un grand coup d’air avec vos enfants et la famille élargie! Souriez, c’est la rentrée!

Related article